JOP 2024 – DANSONS VERS 2024

Le Projet « DANSONS VERS 2024 »

 

Déployé dans le cadre du Plan Héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de la FF Sport U, cet Appel à Projet annuel a pour ambition d’engager les étudiants dans la dynamique olympique et paralympique par des créations chorégraphiques en lien avec ces thématiques.

Cette intention d’insuffler une culture olympique et paralympique chez les étudiants et futurs étudiants se traduit concrètement par l’utilisation du corps en mouvement, comme moyen d’expression de la force du mouvement Olympique et Paralympique au travers de son histoire, de ses valeurs et ses symboles, ou comme démonstration d’un nouveau sport olympique, le breaking.
 

 

Les vidéos coups de cœur de l'ÉDITION 2021

I – « Paris accueille la foule » / INSA Toulouse

 


 

Propos sur le projet artistique :

 

« Dans sa chanson, « La foule », la célèbre chanteuse Edith Piaf décrit l’effervescence parisienne. Nous avons fait appel à des figurants pour donner un effet massif à notre foule, comme celle que Paris va accueillir en 2024. Ils sont les citoyens de Paris, tous habillés dans le style des années 1950, années de gloire d’Edith Piaf, qui est maintenant désignée comme l’icône du patrimoine de la chanson française.
La foule, si dense, permet de brefs contacts entre inconnus, mais la rapidité du mode de vie parisien peut les rompre aussitôt. C’est ce bouillonnement parisien que nous avons voulu danser, notamment à travers un manège qui permet aux danseurs de brièvement se rencontrer. Il est comparable à l’événement des JO qui est avant tout une rencontre entre nations.
Dans la foule on distingue Edith Piaf, heureuse dans sa robe noire, dansant avec l’homme qu’elle vient de rencontrer dans Paris, homme que la foule viendra lui arracher et qu’elle tentera de retrouver sans succès en s’élevant au-dessus d’elle. Cette histoire symbolise aussi l’image parisienne de la romance et de l’amour. »
« En 2024, Paris est prêt à accueillir le monde, et à le laisser se fondre dans sa foule. »

II - « Demain en mains » / Université de Bordeaux

 


 

Propos sur le projet artistique :

 

« La thématique de l’héritage et du patrimoine est apparue comme une évidence en ce sens qu’elle décline ce que nous défendons dans notre démarche artistique en danse en FFSU. L’envie de partager des expériences et de vivre des émotions en allant à la rencontre d’autres histoires pour en construire une commune. Il y a dans ces termes les notions de cultures, d’éducation, d’esthétiques, de respect des différences, de racines, mais aussi de main tendue vers l’autre. Il y a aussi un challenge sportif et artistique : mobiliser un groupe pour incarner, soit mettre en corps (dans des conditions contraintes) et en mots (sensibles, mais à la portée de tous) nos convictions.

Enfin, ce public étudiant avec son métissage d’identités, d’histoires, de fragilités, de richesses, porteur un espoir commun, symbolisait à lui seul cette thématique. Construisant un trait d’union entre le passé et l’avenir.

Ce projet représentait donc l’opportunité d’exploiter notre créativité avec pour seul outil notre corps (concret et symbolique) pour illustrer ce temps si particulier que représentent des JO en défendant les valeurs d’accueil. »

III - « Charlotte Cooper, the First Lady – Paris 1900 » / Université Paris-Saclay

 


 

Propos sur le projet artistique :

 

« Pierre de Coubertin ne l’avait pas imaginé ainsi et pourtant les femmes ont fait leur apparition sur les terrains des Jeux Olympiques dès 1900, à Paris !

C’est ainsi que les courts de tennis ont accueilli des jeunes femmes vêtues de tenues longues et froufroutantes sur lesquelles ces messieurs posaient un oeil amusé, puis retournaient très vite à leur course au podium… La Britannique Charlotte Cooper, sportive en jupon, mais sportive aguerrie, y a remporté sa première Médaille d’Or au terme d’un parcours sans faute. Mais sa plus grande victoire a peut-être été, d’abord et avant tout, d’imposer cette présence féminine si décriée alors.

Cette chorégraphie raconte comment les femmes du début du 20e siècle ont quitté le banc des spectatrices pour se lancer dans l’aventure Olympique. »

IV - « Esprit Olympique » / INSA Lyon

 


 

Propos sur le projet artistique :

 

« Se dépasser, dépasser difficultés et obstacles. Le collectif InciDanse a travaillé, malgré la distance, malgré les absences, malgré les limitations dans les regroupements.
Poser des mots sur des valeurs au cœur de notre collectif, et communes à l’Esprit Olympique. Les mettre en mouvement. Pour danser, comme toujours, ensemble. Synopsis (extrait) :
« Enfin, je monte sur la première marche. Je me tiens là debout, avec le plus précieux des métaux qui orne mon orgueil. La scène échappe au contrôle des aiguilles du temps, c’est une vie qui défile en une seconde. À cet instant le fleuve des émotions se déverse derrière mes yeux. Je repense à tous les efforts, les sacrifices, les blessures et les vives douleurs.
J’inspire.
Qu’importe, le torrent n’a pas éteint la flamme de mes espoirs.
J’expire.
Mes adversaires ont forgé ma performance, ils sont désormais à mes côtés, alimentent chaque jour ma flamme, tout comme ceux qui ont toujours choisi de me soutenir. Ceux qui ont soigné mon corps pour qu’il repousse toujours de nouvelles limites. Ceux qui ont su prendre soin de mon esprit et me rappeler que j’étais un être humain. Un être qui n’est jamais seul.
Seul(e), j’aurais consumé toute mon énergie pour ne briller qu’un court instant, ensemble nous avons créé un brasier capable de guider n’importe quel rêveur dans l’obscurité.
Et la flamme n’est pas près de s’éteindre.
Je respire. »

V - « Ensemble vers la victoire » / Aix-Marseille Université

 

 

Propos sur le projet artistique :

 

« Cette création chorégraphique en distanciel a pour intention de mettre un focus sur Paris 1924 et la performance d'Harold Abrahams, le sprinter britannique, médaille d'or à l'épreuve du 100m. Notre créativité s'inspire du film culte "Chariots de feu" comme un hommage en utilisant une version remixée de la B.O du film créée par Vangelis. »

VI - « JO 2024 : Paris accueille le monde » / Pôle Léonard de Vinci

 


 

Propos sur le projet artistique :

 

« 100 ans après, Paris accueille les Jeux Olympiques en 2024 et pour l’occasion, de nouvelles disciplines sont à l’honneur.
Paris étant connue pour ses grands monuments, elle se place comme la première destination prisée du monde. Nous avons voulu montrer la beauté de ces lieux à travers notre passion. Quoi de mieux que de présenter cette ville en dansant. On reviendra sur nos classiques avec le hip- hop, pour finir sur la nouvelle discipline olympique : le BREAKDANCE.
Depuis plusieurs années, les danseurs proclament que la danse est un sport et maintenant c’est officiel.
Un petit tour dans Paris sans totalement la dévoiler, car c’est à vous de la découvrir. »

 

Informations APPEL À PROJET 2022

 

Le cahier des charges ainsi que les documents utiles seront bientôt disponibles.

 

N’hésitez pas à danser en attendant !